Actualités
Toutes les informations
sur l'activité de GPS Santé

Un test sanguin pour détecter l’hémorragie intracrânienne aiguë chez les bébés

Syndrome du bébé secoué

En France, chaque année entre 150 et 200 de cas de bébés secoués seraient recensés. Le syndrome du bébé secoué, ou l’hémorragie intracrânienne aiguë, est la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 2 ans. Près de 20% des bébés meurent suite à un hématome sous-dural et près de 60% ont des troubles de visions ou un déficit neurologique et autres troubles de santé.

Les scientifiques américains ont développé un panel de biomarqueurs pour identifier les nourrissons atteints d'hémorragie intracrânienne aiguë. Le prélèvement sanguin permet d’identifier une hémorragie intracrânienne aiguë « provoquée par un traumatisme crânien non accidentel », selon l’étude publiée dans JAMA Pediatrics.

Le test, intitulé « BIBIS », repose sur la combinaison de trois biomarqueurs et mesure le niveau d’hémoglobine dans le sang. Son efficacité a été prouvée sur un panel de 599 bébés : dans plus de 90% de cas « BIBIS » a détecté correctement les cas d’hémorragies intracrâniennes aiguës.

« BIBIS » peut présenter un grand atout dans le processus du diagnostic du syndrome de bébé secoué, car les signes de l’hémorragie intracrânienne aiguë peuvent parfois échapper aux parents, et « BIBIS » peut être décisif en cas de doutes du médecin. Ainsi, le SBS sera détecté plus vite et le traitement sera plus efficace.

Autres informations